mercredi 12 novembre 2014

7 et 8 novembre 2014

Pour la dernière épreuve du TTE nous sommes sur le circuit de Magny-Cours !


Vendredi, Carlos retrouve Denis et sa Peugeot RCZ. La piste est grasse humide pour les essais libres de l’après-midi mais sèche pour les essais obligatoires de nuit
La Peugeot marche bien, si ce n’est cet à-coup, entraînant un temps de réponse à chaque ré-accélération, assez désagréable…


Samedi, les essais qualifs se déroulent à 9h sous des températures froides malgré le soleil. C’est Carlos qui part en 1er pour chauffer les pneus arrière. Il améliore de 3 dixièmes son temps d’hier en 1’58"2. Ils font ainsi le meilleur temps des 10 RCZ en piste et partiront à la 8ème place sur la grille avec les 57 autres concurrents !

15h, Denis est au volant pour le départ de la course de 4h. Mais 4 ou 5 tours plus tard, le Safety car entre piste durant 10 minutes ! Il est trop tôt pour faire un changement de pilote. Mais finalement, peu après la reprise de la course, un nouveau Safety car est annoncé. Denis décide alors de rentrer pour passer le volant à Carlos. 

Pour ce WE, l’équipe Milan assiste 3 voitures ; pas toujours évident à gérer surtout lorsque tous les pilotes profitent des Safety car pour s’arrêter en même temps !

15h22, Carlos repart en 4ème place des RCZ et reprend la place de leader quand les concurrents le précédant s’arrêtent aussi.




16h15, Denis prend son 2ème relais. Lors d’un dépassement à l’intérieur d’un virage, il s’accroche avec une Séat ! 



Denis rentre aussitôt au stand, roue avant gauche tordue… La voiture est poussée dans le box, les mécaniciens se mettent au travail…


Réglage du parallélisme...


16h41, Carlos repart en 6ème place des RCZ, volant de travers… Durant son run, il effectue de nombreux dépassements…

17h13, c’est Denis qui repart à l’attaque pour son dernier relais ! Nous accédons à la 4ème puis 3ème place des RCZ au moment où Denis repasse le volant pour le dernier run de Carlos à 18h05, un relais de nuit. Mais ce dernier arrêt nous fait retomber à la 5ème place… Le podium sera difficile à atteindre…


C’est finalement à la 4ème place que nous finissons cette dernière course du TTE avec un meilleur temps de Carlos en 1’57"7 !

Au classement général du Championnat TTE 2014, nous terminons donc 2ème sur 21 voitures dans la catégorie !


jeudi 6 novembre 2014

Vendredi 31 octobre, 1er et 2 novembre 2014
sur le circuit de Dijon pour les Rencontres Peugeot Sport



Vendredi 31 octobre, rentré du Brésil, Carlos arrive à temps pour faire les essais libres avec la Peugeot RCZ, mais loupe en revanche les essais libres avec les Peugeot 208


A 16h45, il monte donc dans la voiture mais au bout de quelques tours, le moteur coupe ! Ca nous rappelle notre meeting à Portimao il y a 2 semaines… 


Il s’agit d’un problème de pompe du réservoir d’essence du kit endurance… Le problème est vite identifié (mauvaise alimentation) et réglé…



Samedi, à 8h du matin il ne fait que 7° et il y a du brouillard… La piste est froide…. 



A 9h30, c’est le début des essais qualificatifs de la série RCZ Proto Spider Cup, qui se feront en 2 temps : les 20 premières minutes établiront la grille de départ de la première course, puis, après 5mn d’arrêt aux stands, les 20mn suivantes feront la grille de la course 2.

Le brouillard s’est levé, le soleil est de retour et il commence à faire bon. Mais il faudra quand même prendre le temps de chauffer les pneus avant d’attaquer… Carlos monte en puissance, les chronos sont réguliers et il fait le 4ème temps des RCZ en 1’33"9. 

Mais dans la 2ème partie de la séance, Carlos sent une perte de puissance du turbo dans les reprises... Plus il accélère, plus il perd de la puissance... Il améliore un peu son chrono en 1'33"3 mais préfère s'arrêter... 
En fait, une durite se fissure... 
Le remplacement est fait par l'équipe à temps pour participer à la première course...




A 11h15, le temps est magnifique ! Pour une fois, Denis et Carlos se retrouvent adversaires... La voiture est tout juste réparée et Carlos peut reprendre le volant de la Peugeot RCZ pour la course 1. Le changement de démarreur ayant pris un peu trop de temps, Carlos se présente en retard sur la grille de départ et doit donc partir des stands en dernière place. Mais il sent que la puissance n’y est pas… Après 5mn, le Safety car entre en piste. Cela lui permet de revenir sur le peloton mais une fois la course relancée, Carlos préfère rentrer au stand ; effectivement, la durite n’est pas à sa place ! Après quelques minutes de mécanique, il repart mais très vite le problème ressurgit… Carlos attend la mi-course et l’arrêt obligatoire pour laisser le temps aux mécanos de régler la fixation de cette durite. Finalement, Carlos repart ; cela semble tenir et le chrono s’améliore avec un 1’29"2 !

A 13h45, c’est le départ de la course 2. Carlos démarre bien et double rapidement les 2 RCZ le précédant. Les chronos s’enchaînent, très réguliers autour de 1’30" et un meilleur tour en 1’29"6. Aucun incident ni faute, et au final une 4ème place des 7 RCZ.



La journée se poursuit avec la séance des qualificatifs pour la course Relais 208 à 16h
Carlos fait équipe avec Cyril Despres et Stéphane Peterhansel, les 2 pilotes officiels Peugeot pour le Dakar 2015. 
Le brouillard est tombé brutalement, on ne sait pas si la séance aura lieu… 
Stéphane commence, prudent, puis le brouillard se lève…. Cyril enchaîne… Tous deux ont réduit leur temps d’essais pour laisser à Carlos un peu plus de tours pour découvrir la voiture… Après avoir fait la moyenne des meilleurs temps de chaque pilote, nous nous classons à la 26ème place sur 32 voitures. 

Stéphane, 6 fois vainqueur du Dakar en 2 roues puis 5 fois en 4 roues , et Cyril, 5 fois vainqueur du Dakar en 2 roues et fraîchement reconverti aux 4 roues, s'amusent comme des jeunes fous au volant de cette voiture de 140 CV !

Dimanche, 12h30, c'est Stéphane qui prend le départ des 5h de course. Rapidement, nous voici à la 22ème place... Stéphane roule bien, parfois un peu trop hors de la piste et écope pour cela d'un Drive through... 




Après seulement 20mn de course, nous profitons d'un Safety car pour faire un 1er changement de pilote. Cyril prend le volant pour un relais de 40mn puis c'est au tour de Carlos. 






Nos 3 pilotes tournent très régulièrement au milieu du peloton et sans faire de faute.









A chaque relais, ils ont plaisir à échanger leurs sensations ; la voiture est amusante à conduire, très mobile au placement du freinage...





Carlos améliore de 2" son temps des essais en réussissant à passer à fond dans la descente et la courbe de Poix...  



14h10, Carlos cède le volant à Stéphane. Nous sommes toujours autour de la 21ème place. 






Cyril partage son étonnement du petit jeu auquel se livrent les pilotes très habitués à cette série monotype... Surprenant ce petit jeu du "je te pousse, tu m'aspires" ! 





"L'escale", l'arrêt obligatoire de 9mn (entre la 2ème et la 3ème heure de course) durant lequel l'équipe fait le check up de la voiture se déroule sous le relais de Stéphane, qui cède ensuite sa place à Cyril à 15h15. Il se met à tomber quelques gouttes mais qui ne changent rien à la stratégie puisque la réglementation impose de courir en pneus de série !







 Carlos fait le dernier relais et franchit la ligne d'arrivée en 19ème place sur 32. 










De bien belles bagarres en peloton durant ces 5h et 3 pilotes ravis !


















jeudi 23 octobre 2014

Les 18, 19 et  20 octobre 2014 sur le circuit de Portimao
pour l’Algarve Classic Festival

     Pour ce meeting, Richard Mille propose à Carlos de conduire à nouveau sa Lola T70 qu'il avait conduite pour Le Mans Classic en juillet 2014, pour une nouvelle épreuve du Classic Endurance Racing. 
     Dans le même temps,  Mario Silva, avec lequel Carlos avait couru sur une Porsche 911 à Pau Classic, partagera cette fois-ci le volant de sa Ford Escort BDA 1,6l atmosphérique et 240CV, des années 1980 pour une nouvelle épreuve de l’Ibérian Historic Endurance.
Arrivé la veille au soir de Chine, Carlos saute avec plaisir, mais prudence, dans la Lola de Richard pour les essais libres à  10h le vendredi, sur un circuit qu’il ne connait pas du tout ! 
Et on ne peut pas dire non plus qu’il connaisse bien cette voiture… 

Tout en relief, ce circuit de 4600m présente de nombreux virages en aveugle derrière les bosses…



Le 1er temps chronométré est à 2’22", puis 2’14", 2’10" et le dernier en 2’05". A la fin des essais libres, Carlos sait maintenant si le virage part à droite ou à gauche après chaque bosse !

Il retrouve le fantastique couple moteur de la Lola et la conduite « camion » d’une voiture de 1969 ! La boîte de vitesse a été améliorée. En revanche, il y a de fortes vibrations au freinage ; les mécanos procèdent donc au changement des disques de frein avant.

A 16h55 débutent les premiers essais qualifs  avec la Lola. Tout se passe bien ; Carlos continue à progresser et fait son meilleur temps en 2’01" !

Samedi, le ciel est très gris et l’hygrométrie élevée…

Carlos commence la journée à 9h05 par les essais qualifs avec la Ford Escort. Les problèmes de pompe à essence de la veille ont été résolus. Mais c’est la première fois que cette voiture des années 1980 se retrouve sur un circuit. Tous les réglages sont à faire ! 
La colonne de direction est composée de plusieurs cardans ce qui provoque d’énormes vibrations ; pas franchement le montage idéal pour une voiture de course. Le pédalier ne permet pas de faire le talon pointe, pourtant indispensable pour passer les vitesses… 
En fin de séance, Mario casse son embrayage… et maintenant il bruine… Il réalise quand même le 7ème temps scratch, soit le 2ème/12 de la classe.


Carlos enchaîne à 9h55 avec les essais qualifs 2 au volant de la Lola. Elle a maintenant des pneus neufs. Carlos démarre, englué dans un groupe de concurrents, ne parvient pas à s’en dégager pour faire un tour propre, s’arrête pour vérifier la pression des pneus, repart alors que la piste est de plus en plus grasse et glissante… 


Au final, le meilleur temps demeure celui de la veille… Il prend donc la 4ème place/16 de notre classe et partira à la 19ème position sur 42 voitures au départ de la course demain.


A 17h35, c’est Mario qui prend le volant de la Ford Escort pour le départ de la course 1 qui durera 50mn. Le soleil est revenu et les températures sont d’environ 22° ! Mario part donc en 7ème position et se trouve en 4ème place à la fin du 1er tour ! Mais le Safety Car entre en piste au second tour… A 17h50, soit 10mn plus tard, la course est relancée. 


Mais 2 tours après, Mario rentre au stand, victime d’un blocage de l’accélérateur qui lui a fait percuter la voiture le précédent, l’autre Ford Escort, dont il rapporte un morceau de tôle coincé dans son capot… Heureusement, le choc n’a pas touché le radiateur et à 17h58, après 5mn d’arrêt au stand, il repart… pour revenir 2 tours plus tard pour le changement de pilote.




Carlos entame donc son relais à 18h07, sachant que de toute façon la course est perdue… 3mn plus tard, nouveau Safety Car qui retient les voitures pendant 14mn ! A 18h24, Carlos s’élance pour les 2 derniers tours avant la fin de la course…

C’est donc une course qui aura permis de continuer à mettre au grand jour les problèmes de la voiture et pour Carlos d’apprendre le circuit…

Dimanche, grasse matinée, les 2 courses n’auront lieu que l’après-midi… Aujourd’hui, il fait un magnifique soleil… Il fera « bon » dans les voitures…



A 13h15, sous 27°, Carlos se met au volant de la Lola pour 1 h de course, durant laquelle un arrêt obligatoire de 1’28" est imposé, sans changement de pilote puisque Richard Mille souhaite ne pas prendre part à la course. Il confie donc entièrement sa voiture à Carlos ! Bon départ au milieu des 42 voitures participantes, dépassant plusieurs concurrents durant le 1er tour. Puis les tours s’enchaînent, avec des temps très réguliers le plus souvent entre 2’00" et 2’02" et un meilleur temps amélioré !
 L’arrêt au stand se passe bien comme les 50 premières minutes de la course. Puis la voiture se met à ratatouiller et le moteur se coupe subitement… C’est l’abandon, sans doute dû à un problème électrique d’après le mécano… Dommage, Carlos continuer sa progression et aurait peut-être pu monter sur la 3ème marche des Proto1…
                                         Voir la vidéo...






A 17h25, c’est cette fois-ci Carlos qui prend le départ des 50mn de course 2 en Ford Escort. Il part en 33ème position sur 53 voitures et fait un très bon départ, se trouvant en 26ème place à la fin du 1er tour. 



Mais après 7mn de course, le moteur ratatouille puis coupe net… Cela ne semble pas être le même problème qu’avec la Lola, mais le résultat est le même, abandon…




Le WE aura donc été une série de tests pour permettre aux mécanos d’analyser le travail de préparation à la course pour cette Ford Escort….

Voir la vidéo...



Quel superbe WE dans une ambiance de passionnés d'automobiles !

jeudi 16 octobre 2014


10, 11 et 12 Octobre 2014 sur le circuit de Charade (Clermont-Ferrand) pour la 7ème épreuve du TTE sur Peugeot RCZ avec Denis


Nos 2 pilotes sont remontés à bloc pour prendre leur revanche sur l’abandon à l’Anneau du Rhin !

Carlos a complètement oublié le tracé de ce circuit qu’il avait pratiqué quelques fois du temps de sa Mégane… Les essais libres du vendredi lui permettent donc de le réapprendre, malgré la pluie qui tombe toute l’après-midi et de plus en plus fort…

     Samedi, la journée commence sous le soleil ! Mais lors des essais libres de 10 h 30, la piste est encore gras-mouillée ; difficile de chauffer les pneus slick dans ces conditions…
Les essais libres de 14 h 30 se passent bien pour nos 2 pilotes, la voiture marche bien !

Pour les essais qualifs à 16 h 40, la piste est sèche mais les nuages se font de plus en plus nombreux et les températures baissent (15°). Carlos prend la piste le premier mais un drapeau rouge ne lui laisse pas le temps de chauffer les pneus ; la séance est relancée mais il ne peut faire que 2 tours, améliorant d’une seconde son meilleur temps… Puis Denis finit la séance avec un temps canon de 2’03"5, le 2ème temps des 32 voitures en piste ! 

     

     Dimanche, nous surveillons les infos météo, facteur important pour la stratégie… C’est sûr, on nous annonce des pluies importantes pour l’après-midi. Mais il se met à pleuvoir dès le matin et de plus en plus fort. A 13 h, il ne pleut plus et l’équipe, partagée, se demande s’il faut partir en pneus slick ou pluie… Finalement, pour la course qui démarre à 14 h, nous optons pour des slick, à l’inverse de la grande majorité des autres concurrents…




Denis part donc en 1ère ligne, avec des pneus slick, sur une piste encore mouillée mais séchante. Il la joue fin, laissant passer quelques Séat en pneus pluie derrière lui. Les premiers tours sont « délicats », Denis doit rattraper quelques sérieux travers… Après 25’ de course, il est à nouveau en 2ème place, derrière une Séat elle-aussi chaussée de pneus slick, c’était la bonne stratégie !

A 14 h 45, nous profitons d’un Safety car pour changer de pilote. Carlos prend la piste mais s’aperçoit que sa porte est mal fermée ! Les commissaires aussi qui lui mettent le panneau « stand ». Mais Carlos préfère se débrouiller seul pour ne pas perdre de temps en rentrant aux stands. Il bataille avec sa portière pendant quelques virages et réussit à la plaquer à la faveur d’un virage à gauche…
Nous sommes toujours en 2ème position quand Carlos cède le volant à
Denis à 15 h 30. Les mécanos constatent alors qu’une vis de la gâche de la portière est partie… Ils resserrent la 2ème vis et Denis repart !
16 h 30, 2ème relais pour Carlos. Pendant ce temps-là, nous surveillons le ciel, les nuages et les infos météo qui nous annoncent toujours des pluies pour l’après-midi…

17 h 15, nouveau Safety car, Carlos passe le volant à Denis. Les pneus ont du mal à tenir les 2 relais…
17 h 30, drapeau rouge le temps d’évacuer une voiture qui est sortie dans le bac à sable. Il n’y a pas d’accès aux abords extérieurs de la piste ; les voitures doivent donc être arrêtées pour permettre à la dépanneuse de traverser la piste… Puis la course reprend, Denis toujours au volant.

17h  50, Carlos embarque pour les 25 dernières minutes. Nous sommes toujours 2ème scratch, avec une avance confortable sur le 3ème.
18h05, nouveau drapeau rouge, il faut évacuer une voiture sur le toit… Cette fois-ci, la course s’arrête.




Finalement, ce fut une course sans une goutte de pluie, pour laquelle nous obtenons la 
3ème victoire de classe 
de la saison !





mardi 30 septembre 2014

6ème épreuve du TTE les 19 et 20 septembre 2014
 sur le circuit de l’Anneau du Rhin
avec Denis et sa Peugeot RCZ


Vendredi 19 septembre, 19 h 25, séance d’essais libres à la tombée de la nuit qui permet à Carlos de prendre ses marques sur ce circuit qu’il connait mais de jour seulement…

Samedi 20, la journée commence par des essais libres pour se mettre en jambe !

A 12 h 50, c’est la séance d’essais qualificatifs, et nos 2 pilotes font la pôle !

A 16 h, le départ de la course qui durera 6 h est lancé, soit 3 relais chacun… C’est Denis qui prend le volant pour le départ. 

Carlos conduit le 2ème relais. Tout se passe bien pour le moment.

Au 3ème relais, Denis rentre au stand car il ne parvient pas à trouver le bouton de désembuage… plutôt gênant… Un peu plus tard, nouveau retour au stand pour un problème de commande de boîte de vitesse bloquée… Un arrêt de 45 mn au stand pour changer l’actuateur…. Autant dire qu’il n’y a plus d’espoir de gagner la course…

Mais Carlos repart pour le 4ème relais. Il est en slick sur une piste séchante et sous la nuit tombante. Pour faciliter un dépassement, il s’écarte et met 2 roues dans l’herbe mouillée ce qui l’entraîne à l’extérieur et lui fait taper un mur de pneus. Le choc n’est pas violent mais il rentre au stand pour vérifier l’état de la voiture. Les mécanos constatent une petite fuite de liquide de refroidissement…

La décision est alors prise d’abandonner pour ne pas prendre le risque de casser le moteur.


Les WE s’enchaînent et ne sont pas toujours aussi satisfaisants… Celui-ci est à oublier pour se consacrer au suivant ! Mais il faudra absolument équiper notre Peugeot d’une rampe de phares, comme les copains, pour pouvoir sereinement conduire les relais de nuit…

vendredi 12 septembre 2014

Les 5, 6 et 7 septembre 2014,
Carlos retrouve Denis, Jean-Louis et Jérôme 
sur le circuit de Catalunya
pour la course des
24h de Barcelone !


Vendredi matin, nos 4 pilotes utilisent la Peugeot RCZ du TTE pour effectuer des essais libres et se remettre en tête le circuit, voire l’apprendre car Jérôme ne le connait pas !
                                                                                                                   Vendredi16 h 30, séance d’essais libres officiels avant les essais qualifs, sur la Peugeot RCZ préparée pour l’occasion ! Mais 65 voitures sur la piste, ça fait du monde !

Vendredi, 19 h, essais qualifs. Le temps est lourd et orageux. La voiture est agréable à conduire et marche bien une fois quelques vis resserrées… Denis fait son meilleur temps en 2'06"00, 3" devant le 2ème de notre classe, le 47ème temps scratch.

Vendredi, 20h30, début des essais de nuit. Jean-Louis commence, suivi de Jérôme. Pendant ce temps, Carlos et Denis dînent tranquillement. Soudain, on voit des éclairs au loin et le tonnerre gronde ; puis la pluie se met à tomber. C’est Jérôme qui est en piste et qui décide de rentrer aussitôt pour changer les pneus. Denis prend le relais et se prépare à repartir mais son équipe lui demande d’attendre un peu pour voir comment évoluent les choses… Heureusement, car soudain ce sont d’énormes grêlons qui s’abattent sur nous. Toutes les voitures rejoignent les box au plus vite. Les tentes sont sous 20 cm d’eau, tout a été balayé à l’intérieur… Cela ne dure pas très longtemps et en moins d'une heure l’eau s’est déjà bien évacuée. Mais la séance d'essais de nuit est annulée...

Samedi matin, le paddock a retrouvé des allures normales. Les pilotes se réunissent avec les Team manager pour définir la stratégie de course. C’est Denis qui prendra le départ, suivi de Jean-Louis, Jérôme puis Carlos. Les relais théoriques sont de 1h50mn ; la journée va être longue ! Nous sommes finalement 5 dans la classe A3, une BMW Mini et une BMW M coupé nous ayant rejoints…






Samedi, 12h00, le départ est lancé ! Denis est tout de suite et pour un bon moment dans un paquet de voitures, à la bagarre… Il roule bien mais l’autre Peugeot RCZ nous talonne et la Mini n’est pas très loin…. Mais il doit rentrer plus tôt que prévu pour faire le plein car la voiture commence à déjauger…

13h30, Jean-Louis prend le relais. Nous avons perdu quelques places car nos adversaires ne ravitaillent pas aussi tôt que nous ; la Peugeot RCZ N°45 a pris la 2ème place de la classe, derrière la Mini. Malgré tout, nous remontons de quelques places au scratch. Mais nous rencontrons à nouveau des problèmes de déjaugeage et Jean-Louis doit rentrer, un peu sur sa fin, au bout de 1h20.
Heureusement, Benoît, « notre » chiropracteur, le prend en main pour le détendre… avant une petite sieste.
Pendant ce temps, les mécanos essaient de comprendre le dysfonctionnement de notre système de réservoir d’essence additionnel… Cela pourrait être un problème avec la pompe qui se « décolle » et remonte…

14h55, Jérôme prend le volant. Relais sans soucis ni faute mais au bout d’une heure il rencontre à son tour les problèmes de déjaugeage dans les virages à gauche… Nous avons alors repris la 2ème place de classe après l’arrêt de la Peugeot.

16h05, Carlos part pour son premier run avec des pneus déjà fatigués. Il roule bien et fait un bon temps de course en 2’08" ! On lui demande de rouler jusqu’au déjaugeage et de rentrer sans ravitailler afin de pouvoir placer un bloc de mousse dans le réservoir pour empêcher la pompe de remonter. Mais quand il rentre à 16h55, le réservoir est plein !










17h00Denis repart avec pour consigne de rouler pour vider le réservoir. Quand il rentre après 50mn de course, les mécanos peuvent enfin ouvrir la boîte (sous l’œil attentif d'un commissaire), vérifier les tuyaux et constatent que le problème n’est pas mécanique !  
Cet arrêt nous fait perdre 25mn mais permet de progresser dans le diagnostic. Nous sommes maintenant 4ème de classe, à 13 tours du 3ème... Denis reprend son run et conduit encore 50mn avant de rentrer pour le ravitaillement.

Dans le même temps, les mécanos en sont venus à la conclusion que le problème doit être électronique…


19h00, pendant le changement de pilote, les mécanos interviennent sur le changement de connecteur de la pompe du réservoir d’essence. Jean-Louis démarre et roule sur un bon rythme…. On passe les 50mn puis 1h de course sans déjauger, ça y est, c’est bon !
Jean-Louis se régale enfin dans ce relais de 1h52 !







20h59, Jérôme fait le premier relais de nuit. A nouveau un relais sans faute, malgré son manque d’expérience sur le circuit de Barcelone, de la Peugeot RCZ, de la conduite de nuit et de la course en endurance ! Mais que c’est dur quand il y a autant de voitures sur la piste !




22h52, Carlos enchaîne. Maintenant, tous les pilotes peuvent et doivent rouler le plus longtemps possible mais sans dépasser les 2h. Au cours de la nuit, les safety car et codes 60 se succèdent provoquant à chaque fois le regroupement des voitures. Et que c’est dur quand il y a autant de voitures sur la piste avec l’éblouissement des phares et les différences de vitesse !

00h52, changement des 4 plaquettes de frein et Denis repart. Tout marche bien et Denis fait encore des bons temps ! Il y a une vraie volonté des 4 pilotes de remonter sur le 3ème ! Nous sommes toujours 4ème de la classe, derrière l’autre RCZ, la Mini et la Clio, à 6 tours du 3ème







2h36, Jean-Louis donne tout aussi, au point de pousser un peu une Clio devant lui… Touchette sans conséquence… Nous sommes à 3 tours du 3ème



4h33, Jérôme entame son dernier relais. Tout se passe bien, Jérôme est concentré sur son objectif : ne pas faire de faute ! 10 mn avant la fin de son run, le safety car entre en piste suite à un accident… Ce sont nos 2 concurrents, la Mini et la Clio qui se sont accrochées !



6h13, nous sommes donc 2ème de classe quand Carlos prend son dernier run, le run au lever du soleil... Il roule encore 45mn sous safety car. Lors d’un dépassement, une BM ne semble pas le voir et se déporte sur la gauche. Les 2 voitures se frottent légèrement, heureusement sans conséquence… Entre les safety car et les codes 60, il faut rester concentré... Carlos parvient tout de même à faire un 2’08" ! On lui demande de rouler le plus longtemps possible de façon à ne faire plus que 2 changements de pilote avant l'arrivée.

8h10, Denis part pour son dernier run. Mais 1h après, il recommence à déjauger… Pendant que l’équipe fait le plein d’essence, Guillaume, qui a assuré le contact radio avec les pilotes depuis le début de la course sans une seule pause, donne les indications à Denis pour réactiver le connecteur. Il repart pour finir son run avec comme objectif de maintenir des temps corrects et réguliers puisque nous sommes 2ème de classe, plusieurs tours devant le 3ème et théoriquement dans l'impossibilité de reprendre la 1ère place…

10h05, Jean-Louis s'élance pour le dernier relais avant l’arrivée. Il faut assurer notre place avec des temps réguliers et sans faute. A nouveau, le trafic est dense car les safety car et code 60 fréquents… La fatigue commence à se ressentir pour les pilotes, les mécaniciens et les voitures...



11h45, à 20mn de l’arrivée, coup de théâtre, la Peugeot RCZ N°45 casse sa transmission et s’arrête sur le bord de piste !

Voir résumé en vidéo


12h05, notre Peugeot RCZ franchit la ligne d’arrivée en
1ère place de la classe, 22ème scratch !